-----Des idées et des actions pour développer votre communication-----

-----Des idées et des actions pour développer  votre communication-----

Votre attitude corporelle amplifie votre message

Observez les personnes autour de vous et observez-vous, vous-même, dès que
vous ne vous sentez plus en sécurité ou sur la défensive, dès que vous  sentez le besoin de
vous protéger : vous érigez des barrières naturelles
entre vous et les autres.
Vous adoptez une attitude corporelle de "fermeture".
Vous croisez vos bras, vos jambes (ou les deux en même temps !). Ces attitudes sont des réponses spontanées de notre corps à l'agression.
Ce sont des réactions archaïques.
Elles étaient vitales chez nos ancêtres : en croisant les bras à la hauteur de la
poitrine, ils protégeaient le coeur; en croisant les mains sur le bas
ventre, ou en croisant les jambes, c'est la zone génitale qui était
mise à l'abri. Même si, aujourd'hui, les dangers ne mettent plus toujours aussi directement nos organes vitaux en cause, les réactions de votre corps restent les mêmes. Si vous êtes attaqué verbalement, vos bras et jambes croisées indiquent clairement que vous êtes prêts à vous
défendre.
** Observez les messages du corps : **
Si, lorsque vous animez un groupe, vous observez que plusieurs personnes se mettent à
croiser les bras, attention ! Là, il se passe quelque chose.
Ne continuez pas comme si de rien n'était. Tenez compte de ce signal d'alarme.
Surveillez votre propre attitude, adoptez vous-même une attitude "d'ouverture"
(jambes, bras, mains décroisés) et arrangez-vous pour poser une question au groupe, par exemple :
"Qu'en pensez-vous ?",
"Est-ce que tout est bien clair ?"
"Quelqu'un a-t-il une question ?"
Laissez les gens s'exprimer, il y a de fortes chances qu'au bout d'un moment, les bras et les jambes se décroisent.
Si, lorsque vous rejoignez un groupe de personnes et qu'à votre arrivée vous voyez des personnes croiser les bras, allez-y avec prudence. Vous n'avez peut-être pas que des amis dans le groupe. Peut-être se méfie-t-on de vous...
** Que faire s'il y a blocage ou fermeture ? **
Dès que vous rencontrez ces signaux de blocage ou de fermeture, efforcez-vous de lever ces barrières avec patience et douceur. Posez des questions, activez les gens en les faisant parler. Faites les bouger physiquement: faites-les se lever, parler, s'asseoir, marcher un peu. Et surtout,
mettez-les en confiance en adoptant vous-même une attitude ouverte,
accueillante et souriante.
Ne vous fiez pas non plus à tous les gestes de fermeture "atténués" : mains dans les poches, derrière le dos, tenir un objet tout contre soi.
Sachez lire et reconnaître ces signaux du corps, cela vous aidera à éviter des erreurs de communication.
Apprenez aussi à contrôler vos propres attitudes, la communication avec les autres sera facilitée par votre attitude ouverte.



04/04/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres