-----Des idées et des actions pour développer votre communication-----

-----Des idées et des actions pour développer  votre communication-----

Quelques conseils si vous devez parler à un enterrement

Il est fort probable que, durant votre
vie de communicateur, vous soyez
confronté
à la difficile tâche de parler, lors d'un
enterrement.

**Quelques conseils utiles**

1. Préparez-vous :
prenez contact avec la famille
ou quelques amis proches et,
demandez-leur
ce qu'ils ressentent comme particulièrement important
à être
dit.

2. Parlez simplement, comme à des amis. Inutile
de prendre un ton
"d'enterrement" et un langage
de "circonstance". Plus vous serez
naturel,
plus vous parlerez "vrai" et, mieux votre émotion
chaleureuse
passera.

3. Un sourire, de l'enthousiasme, une anecdote
qui fait
sourire ne sont pas déplacés s'ils sont
utilisés avec tact.

**Ce que
vous pouvez dire**

- Remerciez d'avoir été choisi pour parler.

-
Exprimez votre chagrin - parlez de celui
de la famille et des proches et,
associez toutes
les personnes présentes.

- Évoquez le lien qui vous
unissait
tout particulièrement au défunt.

- Parlez de l'influence
positive que le défunt
a exercée sur votre vie et celle des autres.
Donnez
un ou deux exemples.

- Dites à l'auditoire combien chacun d'entre
eux
était important pour lui, combien il les aimait.

- Décrivez un ou
deux succès ou accomplissements.

- Dites ce qu'il attendait de la
vie,
parlez de ses désirs secrets, de ses ambitions et,
comment il les a
réalisés.

- Partagez des anecdotes avec l'auditoire.

- Si
nécessaire, donnez quelques indications pratiques
sur la suite du déroulement
de l'enterrement.

**À ne pas faire**

- Ne vous plongez pas dans la
Bible ou autre livre
de citations. Une anecdote vécue ensemble,
racontée
avec chaleur, vaut plus que tous les poèmes écrits
par
d'autres.

- Ne retracez pas de A à Z l'histoire de la vie
du
défunt.Choisissez quelques moments forts, si possible
vécus entre le
défunt et des personnes présentes.

- S'il est de notoriété publique que
vos relations
avec le défunt n'étaient pas très bonnes, laissez
à
quelqu'un d'autre le soin de parler.

- De toute façon, ne le louez ou ne
le "sanctifiez"
pas trop ! Tout le monde connaît ses bons et ses
moins
bons côtés. Renforcez le positif (mais n'exagérez pas)
et, oubliez
ou diminuez le négatif.

- N'oubliez jamais que vous parlez pour la
famille
et tous les proches - que vous êtes là pour partager
leur peine.
Pendant que vous parlez, gardez l'image du
défunt très récente dans votre
coeur et dans votre esprit.
Ne cherchez surtout pas à faire des effets
d'anche :
sobriété et naturel vous feront trouver le ton juste.

 



04/04/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres