-----Des idées et des actions pour développer votre communication-----

-----Des idées et des actions pour développer  votre communication-----

Que faire en cas de "trou de mémoire" ?

 Cela peut arriver au meilleur communicateur : tout d'un coup, il perd le fil ! Bien sûr, il a un conducteur bien fait sous ses yeux, mais il a tout de même un moment difficile à passer.

Comment faire pour que le public ne s'en aperçoive pas trop ?

1. Ne paniquez pas ! L'affolement aggraverait votre situation.

Les crispations musculaires qui s'ensuivent, le manque de respiration n'auront pour effet que de vous faire tomber dans un trou encore plus noir !

2. Respirez calmement. Ainsi votre cerveau peut continuer à fonctionner normalement, on reste bien oxygéné. Pendant que vous respirez et cherchez la suite, gardez un sourire sympathique sur votre visage.

3. Répétez la dernière phrase que vous avez prononcée : "Ceci est si important que, je répète... "

Cette répétition de la dernière pensée a souvent pour effet de  ré-déclencher le processus.

4. Reformulez ce que vous venez de dire : "Nous devons appliquer intégralement et exactement tout ce qui est décrit dans le manuel."

"Comme je viens de vous le dire, nous devons suivre et faire à la lettre tout ce qu'il y a dans le manuel"

5. Faites une "pause réflexion". Arrêtez-vous carrément de parler. Montrez que vous réfléchissez et dites : "Je me demande si je me suis clairement expliqué, c'est si important que je vais vous le répéter... "

Pendant que vous dites ces mots, votre cerveau continue sa recherche. Répéter ce que vous venez de dire demande moins de concentration, il vous reste donc du temps pour chercher la suite.

6. Posez la question à vos auditeurs :

"Qui peut me répéter le dernier point ?" ou bien :

"Quel est le point 3 ?", "Qui' sait ce qui va suivre ?",

"Qui peut compléter ?"

En général vous trouverez toujours un auditeur qui sera ravi de montrer qu'il connaît la réponse ou qui vole à votre secours. De plus, cela vous fait gagner du temps pour réfléchir.

7. Passez tout simplement au point suivant. Personne ne sait exactement ce que vous vouliez dire comme point suivant. Il n'y a que vous qui connaissez votre manuscrit. Si c'était un point important, il ressortira ou un auditeur posera tout simplement la question ultérieurement.

8. Dites avec simplicité à vos auditeurs que vous avez perdus le fil, et cherchez la suite dans vos notes.

9. Si la situation le permet, faites une pause.

** Et n'oubliez jamais**

Un moment de silence paraît une éternité à l'orateur,  mais souvent, le public ne s'en aperçoit même pas et,  comme l'erreur est humaine, une petite pause fait souvent gagner la sympathie des auditeurs. Ils se montrent, en général, tout prêts à aider l'orateur à s'en sortir.

Valse des invités



17/06/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres