-----Des idées et des actions pour développer votre communication-----

-----Des idées et des actions pour développer  votre communication-----

Comment répondre aux questions difficiles ?

 

Quelques conseils pour vous aider à trouver les meilleures
réponses possibles, dans n'importe quelle situation !

**Comment faire si l'on vous
pose une question :**

[] dont vous ne connaissez pas la réponse ?

Ne vous mettez pas sur la défensive. N'hésitez pas
à avouer très simplement :"Je ne connais pas la réponse !"
Tout vaut mieux qu'une réponse
"bidon".
Proposez de chercher la bonne réponse et de la transmettre
plus
tard.

[] qui exige une réponse trop longue ?

Dites-le ! Réduisez votre réponse en ne répondant qu'à une
partie de la question mais, évitez
d'omettre des détails
essentiels à la compréhension. Surtout, n'accélérez
pas votre débit pour en dire un maximum en un minimum de temps.

[] qui en comporte plusieurs ?

Apportez des réponses séparées, tout en
utilisant des mots
de liaisons tels que :

-"...le deuxième facteur
important est...",
-"le troisième volet de ma réponse...",
-"après avoir
pris en considération a), passons maintenant à b)".
Lorsque vous avez répondu
à tous les points, faites un bref
résumé de la réponse. Cela marquera bien la
fin de cette réponse
en plusieurs volets.

[] à laquelle vous avez déjà
répondu ?

Votre première réponse n'a peut-être pas été bien comprise
!
Recommencez et demandez cette fois, à la fin de votre réponse :
"ma
réponse vous satisfait-elle ?"
Si la personne qui a posé la question n'a
toujours pas compris
votre réponse - mais le reste du groupe oui,
proposez-lui de
La rencontrer après la réunion, pour éclaircir ce
point.

[] que vous trouvez "stupide" ?

Essayez d'y répondre sans
montrer votre impatience !

[] hostile ?

Anticipez ! C'est à la
préparation de votre session de
questions/réponses que vous devez prévoir
les questions
hostiles ou difficiles.
Restez calme ! Respirez , et 
revenez aux faits.
Puis, construisez votre réponse autour d'eux. Corrigez

d'éventuelles affirmations injustes.
Surtout, n'attaquez jamais la
personne qui pose la question :
La dynamique de groupe veut que tout le
groupe risque de se mettre
immédiatement de son côté.
(Parfois, il vaut
mieux faire comme si vous ignoriez l'hostilité !)

[] à laquelle vous ne
voulez pas répondre ?

Dites-le poliment ! Si les circonstances le
permettent,
proposez à la personne de la rencontrer individuellement.
Si la personne insiste, demandez à tout le groupe s'il souhaite
connaître la
réponse à cette question. Si oui, vous devez par
tous les moyens essayer de
donner une réponse, sauf si des raisons
légales vous en empêchent.

[] à laquelle on peut répondre par oui ou par non ?

Essayez d'en dire un peu
plus, ou du moins essayez d'emballer
votre oui ou votre non en une phrase.
Cela évitera de donner
l'impression que la question était inconsistante ou
que votre
réponse est impolie ou brusque. Quoi qu'il en soit, restez
toujours
sincère. Votre capital de crédibilité est fragile.
Mieux vaut
dire que l'on ne sait pas plutôt que de répondre
n'importe quoi.



04/04/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres