-----Des idées et des actions pour développer votre communication-----

-----Des idées et des actions pour développer  votre communication-----

Comment écrire les nombres

Comment écrire les nombres

  "Deux mille un, l'odyssée de l'espace"
  "2001, l'odyssée de l'espace"

  Comme les responsables du célèbre film ont eu raison de
  composer le millésime en chiffres arabes et non en
  signes alphabétiques !

  Voici un autre exemple, un nombre écrit de 3 façons
  différentes :

    l. MDCCLXXXIX - 10 signes

    2. 1789 - 4 signes

    3. mille sept cent quatre-vingt-neuf - 28 signes

  La seconde solution permet une perception et une
  compréhension bien plus rapides du nombre. Et surtout,
  un temps de lecture plus court : de l'ordre de 1/10è de
seconde pour un lecteur moyen, au lieu de 1/4 de seconde
  en 1, et 3/4 de seconde en 3.

  Un dernier exemple. Avez-vous tenté de résoudre
  l'opération la plus élémentaire : addition ou
  multiplication, en substituant aux chiffres des mots ?
  Vous n'y parviendrez pas.

  Sans l'emploi de ces symboles universels que sont les
  chiffres, les mathématiques et les sciences exactes en
  seraient encore au stade le plus sommaire.

  Résultat : dans toutes vos communications,
  pour une perception plus rapide de vos nombres,
  ne les écrivez que d'une seule façon : en chiffres !


Soyez ultra performant grâce à la méthode de la "discussion 66"


  "Discussion 66" est une forme de discussion mise au point
  par Don Phillips, président d'une école dans le Michigan,
  aux États-Unis.

**Son objectif**

  Aider un grand groupe à travailler vite et efficacement,
  en laissant chaque participant s'exprimer.

**Sous-groupes de 6**

  Un groupe Discussion 66 est divisé en sous-groupes
  d'un maximum de 6 personnes. Chaque sous-groupe
  a pour mission de résoudre un seul problème.

**Décision en 6 minutes**

  Le sous-groupe doit arriver à prendre une décision en,
  exactement, 6 minutes.

**Fonctionnement**

  Lorsqu'un sous-groupe a trouvé une réponse et pris sa
  décision, il l'apporte à l'animateur général qui
  centralise les réponses. Lorsqu'il reste du temps, un
  nouveau problème est confié au sous-groupe pour être
  résolu dans les mêmes conditions.


  À la fin de la réunion, les solutions trouvées
  et enregistrées par les différents groupes de travail
  sont soumises au décisionnaire. C'est lui qui prend
  la décision définitive.

  Si des questions surgissent, c'est le responsable
  du sous-groupe qui répond et devient le porte-parole.

  Ce type de réunion est parfaitement adapté
  pour résoudre de petits problèmes ou trouver
  des réponses à des questions, ce qui prend souvent
  un temps fou en réunion plénière.

  Faites un essai. Cela changera un peu des réunions
  traditionnelles !


Quand et comment conclure vos réunions


  Vous avez certainement déjà assisté à une réunion
  qui traîne en longueur, qui n'arrive pas à se terminer !

  Savez-vous, lorsque vous êtes vous-même l'animateur
  d'une réunion, quand il faut l'arrêter ?

  Parfois, un groupe arrive au point où il ne peut
  plus fournir de travail constructif, où les décisions
  qui pouvaient être prises sont prises. Où il ne sert plus
  à rien de continuer à discuter en rond, il vaut bien mieux
  arrêter, même si ce n'est pas encore l'heure prévue pour
  la fin : personne ne vous en voudra d'être libéré plus
  tôt !


  Il faut conclure lorsque :

    -> il est indispensable d'avoir des apports
    de personnes qui ne sont pas présentes à la réunion ;

    -> il vous est nécessaire, pour prendre une décision,
    d'avoir plus d'informations à votre disposition ;

    -> vous avez atteint la limite du temps prévu
    pour la réunion et que le groupe est encore loin
    d'une décision ;

    -> la présence de tout le groupe n'est plus nécessaire
    parce qu'un groupe restreint peut résoudre le problème.


  À la conclusion de la réunion, l'animateur doit :

    -> toujours rappeler les décisions qui ont été prises
    ainsi que celles qui le seront plus tard ;

    -> indiquer clairement les actions à entreprendre
    par chaque participant, avant la prochaine réunion.


  En quittant la réunion, chaque participant doit savoir:

    - pourquoi il était à cette réunion ;

    - ce qui y a été accompli ;

    - ce qu'il reste à faire ;

    - qui est responsable du suivi.


19/02/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres