-----Des idées et des actions pour développer votre communication-----

-----Des idées et des actions pour développer  votre communication-----

Apprendre à gérer l'échec pour mieux réussir

 
 
Certains sont convaincus que l'échec est une  fatalité et est toujours synonyme d'abandon. Tel n'est pas le cas. Il faut  apprendre de son échec pour évoluer.

L'être humain est doué d'intelligence et doit tirer leçon de ses échecs pour  corriger son parcours afin d'atteindre ses objectifs. A cet effet, Henry Ford  disait que "échouer, c'est avoir la possibilité de recommencer de manière plus  intelligente".

Ce recommencement doit passer par cinq étapes. Ce qui distingue l'être humain  des autres animaux est sa faculté de réfléchir. Face donc à un échec, il importe  donc de se remettre un tant soi peu en cause, de réfléchir au problème et  trouver des solutions. Les solutions sont souvent liées au problème posé.

Accepter l'échec

L'échec doit être pris comme un acquis. Cela entraîne une prise de conscience  et une meilleure confiance en soi. Accepter l'échec signifie que l'on a gagné.  Certes on a perdu la bataille, mais on n'a pas perdu la guerre. Il faut donc  avoir à l'esprit cet échec ainsi que ses causes. S'en inspirer pour les fois à  venir.

 

Gérer l'émotion

Suite à un échec, il résulte toujours des émotions qui ne sont pas souvent  positives. Cela peut être la colère, le désespoir ou un autre sentiment  d'infériorité. Les premiers instants passés, il faut pouvoir se ressaisir et  analyser la situation avec calme et objectivité. C'est là que l'on se pose les  questions de savoir ce qui n' a pas marché et pourquoi ça n'a pas marché.

Accepter l'échec

Suite à un échec, nombreux sont ceux qui se laissent aller au désespoir. Il  leur est difficile de remonter la pente. Il s'en suit la déprime, la tristesse,  et la nette impression d'être nul ou inutile. Plutôt que de nourrir de pareils  sentiments, il convient d'accepter l'échec. Le fait d'accepter et de comprendre  qu'on a provisoirement perdu la bataille permet de réfléchir aisément sur les  causes de l'échec et étudier la situation pour voir comment la tourner à son  profit.

Changer de tactique

L'échec étant accepté comme une défaite provisoire, l'on peut réfléchir  calmement sur la situation et adopter de nouvelles tactique pour une victoire  éclatante sur la prochaine bataille.

Elaborer des plans d'action

Dans les quatre phases précédentes, on a tiré leçon des ses échecs. L'étape  suivante consiste à élaborer et mettre en place des plans d'action qui vont  concourir à l'atteinte des objectifs.

L'échec est souvent vécu comme un drame. La personne se laisse aller à des  sentiments néfastes qui peuvent conduire à la déprime. Le mieux est de reprendre  ses esprits et d'analyser la situation avec calme et sérénité. Plutôt que d'être  pris comme un arrêt total, l'échec doit être considéré comme une défaite  provisoire. Une défaite qui peut servir de base pour une victoire prochaine.

On alors tourner la situation à son avantage en adoptant certaines  stratégies. L'échec doit servir de leçon pour l'atteinte des objectifs.



28/04/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres